Jaeger-LeCoultre et Aston Martin: encore plus fort que James Bond !

jaeger lecoultre aston martinVerrouiller et déverrouiller la serrure de sa voiture de sport Aston Martin DBS avec sa montre Jaeger-LeCoultre ?
Ce n’est pas dans le prochain James Bond mais c’est la réalité du sésame horloger Jaeger-LeCoultre pour la DBS  Aston Martin !
Après plusieurs années de recherches aux frontières entre l’horlogerie contemporaine et la haute technologie, les équipes d’ingénieurs, de techniciens et de designers des deux marques de prestige se sont unis dans un formidable esprit de synergie et d’émulation pour relever un défi de taille qui avait pour ambition de créer l’union suprême de la montre Jaeger-LeCoultre et de la voiture Aston Martin. Le fruit de cette collaboration sans précédent est l’AMVOX2 DBS Transponder, conçue et éditée par Jaeger-
LeCoultre exclusivement à l’intention des propriétaires d’une somptueuse Aston Martin DBS.
Ce chronographe leur offre une liberté inédite dans le monde automobile: ils pourront activer et désactiver le système de verrouillage de leur voiture par simple pression sur le verre de la montre.
L’AMVOX2 DBS Transponder intègre donc un microsystème émetteur qui permet de verrouiller et déverrouiller la serrure de la voiture de sport Aston Martin DBS, tout en conservant les fonctionnalités du désormais célèbre mécanisme à déclenchement vertical, le chronographe sans poussoir. Au moment d’approcher la voiture, il suffit au pilote de presser sur la position OPEN de la glace de la montre (entre 8 et 9 heures) pour activer le système d’ouverture des portières alors que le même geste, accompli cette fois sur la position CLOSE entre 3 et 4 heures, lui permettra de procéder à la fermeture du véhicule.
La miniaturisation du module de transpondeur, logé sur le fond de la montre, sa connectique et l’antenne d’émission ont été complètement repensés dans une démarche horlogère, qui allie inventivité technique et intégration subtile et élégante au design.


S’il est aisé de comprendre le mode de fonctionnement de l’AMVOX2 DBS Transponder, sa réalisation a représenté un ambitieux défi, dans le domaine de la technique comme celui du design.
Dans un premier temps, les ingénieurs se sont penchés sur la miniaturisation de chaque composant du transpondeur afin de lui conférer des dimensions qui autorisent son insertion dans un boîtier de montre dont l’épaisseur et le diamètre offrent des conditions d’utilisation et de confort optimales, tout en garantissant les spécifications techniques et de sécurité liées à la voiture. Au final, le module ne pèse que quelques grammes et a une dimension inférieure de plus de 50% au même système présent dans la clé de la DBS.
Il a fallu en outre prendre en compte une contrainte technique de taille. Une montre mécanique fait office de cage de Faraday qui protège le mouvement des influences de champs électriques qui peuvent altérer la précision de marche. Aussi, pour offrir au garde-temps la fiabilité proverbiale des mouvements Jaeger-LeCoultre et permettre le fonctionnement du transpondeur malgré la masse métallique avoisinante, il a été nécessaire de travailler sur une antenne novatrice. La solution résidait dans l’éloignement maximal de l’antenne par rapport au mécanisme horloger et au boîtier, et après de nombreuses recherches, elle s’est matérialisée par l’utilisation de la glace saphir comme support. D’une longueur spécifique de 128 mm requise pour garantir un champ d’action optimal, l’antenne est ainsi métallisée sur la surface interne du verre saphir dans une forme qui épouse graphiquement le rehaut et les index entre 4 et 8 heures, et qui est connectée en ces points aux rectangles de contact de commande de verrouillage (OPEN et CLOSE).
Contrairement au déclenchement vertical du chronographe qui se fonde sur un pivotement de l’ensemble boîtier/lunette, l’activation ou la désactivation du système de verrouillage n’implique le déplacement d’aucun élément de la montre et se produit par un simple contact sur les zones OPEN et CLOSE. Cette liaison est rendue possible par la technologie capacitive, dont la propriété est de réagir aux touchers sur une surface déterminée.
La distance maximale entre le garde-temps et la DBS dont il est le sésame est de dix mètres, alors que la sécurité est totalement garantie, puisque seule l’automobile possède le protocole de lecture du code transmis par la montre. En outre, seuls les concessionnaires Aston Martin
sont habilités à autoriser l’appairage entre la voiture DBS et la montre AMVOX DBS Transponder, ou le cas échéant à supprimer cette autorisation.
Un tel achèvement technique exigeait naturellement un design à la hauteur d’une réalisation aussi exceptionnelle. Le cadran de l’AMVOX DBS Transponder est décoré d’un motif en grille de calandre et porte des chiffres noirs revêtus de matériel luminescent. L’indicateur de marche qui apparaît dans une ouverture s’orne de l’emblème ailé Aston Martin alors que le symbole spécifique à la DBS apparaît en suspension au centre, dans une fenêtre qui dévoile au regard la platine et les ponts en ruthénium du mouvement raffiné. Orné des indications OPEN/CLOSE du transpondeur, le rehaut qui entoure le cadran laisse apercevoir, entre 4 heures et 8 heures, le fascinant mécanisme à leviers qui commande les fonctions du chronographe dont le dessin s’inspire des étriers de freins visibles à travers les jantes des Aston Martin. Pour leur part, les compteurs 30 minutes et 12 heures sont dotés d’un fini satiné circulaire qui évoque discrètement la surface des disques de freins. Enfin, l’inclinaison caractéristique à 270 degrés du cadran noir rappelle les indicateurs ronds traditionnels des prestigieuses automobiles sportives.
Ce modèle se fonde sur le chronographe à déclenchement vertical, une révolution horlogère présentée par Jaeger-LeCoultre en 2006. Il s’agit du premier chronographe mécanique à reléguer aux oubliettes le traditionnel principe du poussoir. En effet, son prodigieux mécanisme breveté permet de démarrer, stopper et remettre le chronographe à zéro par une simple pression sur le verre saphir de la montre. Le système de déclenchement vertical est commandé par un système de leviers sophistiqués visibles à travers une ouverture sur le rehaut du cadran.
Ainsi, non content de commander l’ouverture et la fermeture de son automobile à l’aide de sa montre, l’heureux propriétaire d’une AMVOX2 DBS Transponder peut la piloter d’une manière tout aussi intuitive.
Le calibre Jaeger-LeCoultre 751B associe une extraordinaire inventivité aux propriétés de fiabilité, robustesse, longévité et précision emblématiques des mouvements de la Manufacture.
La réserve de marche de 65 heures accroît encore la plage durant laquelle la montre fonctionne avec une précision absolue. La complexe roue à colonnes, l’une des caractéristiques des chronographes haut de gamme et le système d’embrayage vertical sophistiqué sont les garants de l’exactitude du chronographe. L’ajustement de l’inertie du balancier à l’aide des quatre vis disposées sur sa serge assure la stabilité du réglage dans toutes les conditions. Enfin, le roulement du rotor possède des billes en céramique qui présentent le précieux avantage de ne requérir aucune lubrification, nouvelle et importante contribution à la fiabilité à long terme de la montre.
Dans une alliance unique d’intuition et de précision, de fonctionnalité et d’immédiateté, l’AMVOX2 DBS Transponder est une merveille de sensibilité et d’intelligence, fruit à parts égales de la tradition et de l’innovation, de hautes performances et de prouesses dans la mesure du temps. Editée en or rose 18 carats, et dédiée exclusivement aux heureux possesseurs de la DBS, elle marque du plus superbe sceau l’union de prestige entre Aston Martin, marque de légende, et Jaeger-LeCoultre, la Manufacture à l’avant-garde de la précision depuis 175 ans.
Aston Martin DBS
Avec des gènes de course et un équipement luxueux, l’ Aston Martin DBS est la voiture sportive de prestige par excellence. Equipée d’un V12 de 6,0 litres, et au style dicté par les exigences aérodynamiques, l’Aston Martin DBS associe de superbes matériaux aux technologies les plus récentes. Son moteur V12 fabriqué à la main délivre 380 kW (517 ch), ce qui permet d’en faire l’un des modèles Aston Martin de série le plus puissant qui n’ait jamais été fabriqué. La DBS est la première Aston Martin de série à utiliser de façon importante des panneaux de carrosserie ultralégers en fibre de carbone. Son niveau élevé de performances résulte de l’association d’un faible poids de départ, d’une répartition quasiment parfaite des masses, d’un moteur V12 extrêmement souple et puissant, d’une boîte six rapports optimisés, associée à de nouveaux freins en carbonecéramique et une suspension à amortissement piloté.
Mariant élégance des styles, procédés de fabrication innovants, matériaux et le savoir-faire sans égal d’Aston Martin pour la fabrication à la main, la DBS est une automobile deux places née pour la course comme pour la route.


Voir d'autres articles du même sujet dans: AccessoiresActualités du luxe et de la modeHorlogerieVoitures de luxe

Donnez votre avis sur Jaeger-LeCoultre et Aston Martin: encore plus fort que James Bond ! ou posez une question !