Hôtels de luxe à Megève: racket et pots de vins

Plusieurs hôtels de luxe de Megève sont au coeur d’un scandale dont ils aimeraient qu’il ne s’ébruite pas ailleurs que dans les pages du Dauphiné Libéré ;-))
Quelques "concierges" ou "chefs réceptionnistes" d’ hôtels de luxe à Megève, ainsi que les directeurs et propriétaires de ces établissements ont été entendus par la police qui enquête sur une vaste affaire de pots de vins ou de racket.


Les prestataires des clients de ces hôtels de luxe, comme par exemple les chauffeurs de taxi, les moniteurs de ski ou les masseurs auraient en effet été obligés de reverser de 10 à 15% des prestations qu’ils arrivaient à effectuer, sur "recommandations" des chefs réceptionnistes ou d’autres personnels de ces établissements.
Bien entendu, ces reversements étaient en liquide et "obligatoires" car sinon les "prestataires" se voyaient "exclus" de fait de l’accès aux clients de ces hôtels de luxe..
SI la gendarmerie ou la police des Alpes commence à mettre son nez dans ce genre d’histoire, peut-être verra-t-on bientôt épinglés les taxis sauvages entre Genève et les stations huppées ou mieux contrôlés les "contrats" de travail aux montant si différents de la réalité …
En pleine période de crise, et alors que les politiques locaux ferment les yeux depuis des années sur ces pratiques pour ne pas perturber une économie locale fragile, on attend avec impatience de voir la conclusion de cette affaire présentée comme nouvelle et pourtant tellement courante dans les stations de ski ….


Voir d'autres articles du même sujet dans: Actualités du luxe et de la modeHôtels de luxe

Les commentaires sont fermés.