Crise pour les casinos

Alors que les palaces enregistrent à nouveau de bons taux de remplissage et que la publicité bat son plein pour les jeux et casinos en ligne, les casinos "réels"ont de plus en plus de difficultés à être rentables.
Le business des casinos aurait perdu 20% de chiffres.
La holding de la Société française de casinos, qui exploite 3 casinos (167 personnes) à Châtelguyon (Puy-de-Dôme), Gruissan et Port-la-Nouvelle (Aude) a été mise en redressement judiciaire.
Le casino de Beaulieu (Alpes-Maritimes) du groupe Partouche a été placé en juillet en cessation de paiement par le tribunal de commerce de Nice.
Les 197 casinos français (18200 employés) ont vu un produit brut de jeux (PBJ est un équivalent du chiffre d’affaires) passer de 2,8 milliards d’euros en 2006-2007 à 2,3 milliards en 2008-2009.
Les casinotiers avancent notamment comme explications l’interdiction de fumer, la concurrence des sites de jeux en ligne et la baisse du pouvoir d’achat.


Voir d'autres articles du même sujet dans: Actualités du luxe et de la mode

Les commentaires sont fermés.